Notre histoire

  • Depuis toujours le port de Douarnenez vit de la pêche à la sardine.

    A l’époque romaine, ses cuves à garum – condiment épicé – comptent parmi les plus importantes de l’Empire

    Plus tard, ce sont les "presses à sardines" qui contribuent à la prospérité de la région.

  • Nicolas Appert découvre un procédé de conservation révolutionnaire - l’appertisation - il donne un nouvel élan à la ville et à la sardine.

    En savoir plus sur Nicolas Appert (Wikipedia)

  • Laurent et Robert Chancerelle créent une activité de presse à sardines à Nantes.

  • Robert Chancerelle, nantais, fondateur de la "presse à sardine" éponyme, comprend immédiatement tout l’intérêt de la stérilisation.

    En 1853, il crée à Douarnenez la première conserverie encore appelée "Friture"..

  • En 1866, Wenceslas Chancerelle, prend la suite de son père Robert Chancerelle avec le même talent.

    Il gère la pénurie de sardine bretonne de 1880-1886, en développant son activité à l’étranger.

  • Son fils Robert Chancerelle lui succède en 1895. Ce dernier doit lui aussi faire face à la disparition du poisson, de 1902 à 1913.

    L’entreprise se trouve alors en grande difficulté. C’est la déclaration de la guerre 14-18 qui va relancer l’usine : l’armée a besoin de conserves.

  • Marc Chancerelle, fils de Robert Chancerelle, devra œuvrer en pleine crise des années 30.

    Les conserveries ferment les unes après les autres. Celles qui restent doivent faire face à la concurrence internationale. C’est le début de la mécanisation.

    En savoir plus sur la Mécanisation (Wikipedia)

  • En 1949, son fils Robert Chancerelle intègre à son tour l’entreprise. Une mission difficile attend le représentant de la 5e génération.

    Il se bat comme un diable pour relancer la conserverie et développer notamment la marque Le Connétable. Ses efforts portent ses fruits puisqu’en 1980 il devient propriétaire de la société Auguste Chancerelle et de sa marque Le Savoureux.

  • De 1988 à 2006, Eric Chancerelle, 6e du nom, perpétue la tradition familiale avec la même conviction.

    Avec ses deux beaux-frères, Edouard Paulet et Antoine Peigné, il assume le double enjeu : maintenir le savoir-faire traditionnel - gage de qualité des produits - et investir dans des innovations techniques performantes permettant d’élaborer des recettes adaptées aux goûts actuels des consommateurs.

  • Edouard Paulet nommé Président de Wenceslas en 2006 met toute son énergie à faire de Connétable une marque forte, synonyme de qualité, jusqu’en août 2009.

    Date à laquelle il prend sa retraite mais conserve sa fonction de Président du Conseil d’Administration.

  • Pour la première fois dans l’histoire de l’entreprise, la direction générale est assurée par une personne extérieure à la famille, Jean-François Hug.

    Dont la volonté est de perpétuer le savoir-faire unique et la qualité des produits de Wenceslas Chancerelle.

  • Chancerelle rachète la conserverie COBRECO, leader de la conserve de coquille St Jacques et du thon fabriqué en France. L’entreprise fête ses 160 ans et lance une boîte spéciale inspirée du graphisme des boîtes d'antan.

    En savoir plus (article Ouest-France)